QUESTION : J’ai créé mon entreprise et je pense qu’elle a un fort potentiel et je vois aussi la demande sur le terrain. Je redoute quand même de quitter mon emploi et être sans revenu fixe ou de salaire. J’ai besoin de vous coach (Hugues)

RÉPONSE : J’avoue que votre préoccupation est une question fréquente.  Et en réponse, je voudrais vous raconter l’histoire de ce général chinois, qui partit en guerre avec ses hommes sur une île. A destination, il demanda à ses hommes de brûler le bateau avec lequel ils sont venus.

Selon vous, gagneront-ils la guerre, ou la perdront ils ? En effet, Ils ont utilisé la stratégie qui consiste à brûler les ponts derrière soi pour ne pas avoir d’autres voies que la victoire. Votre emploi constitue une porte ouverte derrière vous et tant qu’elle est ouverte, vous ne pourrez pas vous donner à fond pour développer votre entreprise. Maintenant il y a un piège à éviter généralement lorsque l’on hésite. En fait, vous aurez de moins en moins la possibilité de partir de votre emploi actuel, si pendant ce temps d’hésitation, les charges personnelles (loyers, famille, emprunts…)  augmentent. Sachez également qu’aujourd’hui, entre les spécialistes et les généralistes, les plus recherchés et les mieux payés restent les spécialistes.  Pour finir, je vous suggère de  vous préparer et de quitter cet emploi le plus tôt possible parce qu’il y a de l’abondance dehors. Je vous recommande la lecture du livre «  AVANT DE QUITTER VOTRE EMPLOI » de  Robert KYOSAKI. Bon courage

 

QUESTION : Comment peut- on savoir si un projet est viable ou réalisable ? (Prisca)

RÉPONSE : Je trouve que c’est une très bonne question parce que la plupart des jeunes startupers se demandent si leur projet marchera.

Votre projet doit répondre à ces trois questions :

  1. Est-ce que cela constitue une passion pour moi ?
  2. Est-ce que je peux devenir le meilleur en le faisant ?
  3. Qu’est ce qui va faire tourner la machine commerciale ou est-ce que je peux gagner de l’argent en le faisant ? (Si votre idée ne peut pas faire gagner de l’argent, vous allez créer une ONG et non une entreprise)

Si vous répondez positivement à ces trois questions, il y a de fortes chances que vous ayez en main une bonne idée. Maintenant il est important de savoir qu’en réalité, aucune idée d’entreprise ou projet n’est mauvais en soi, c’est le porteur de projet qui est le premier indicateur de réussite. Si vous n’avez pas l’esprit d’entrepreneur, cela vous sera difficile. Je vous suggère d’aller à l’école de ceux qui ont déjà réussi dans le domaine, dans lequel vous désirez entreprendre. Ne chercher pas à recréer la roue, apprenez auprès de ceux qui ont déjà réussi. L’état d’esprit d’entrepreneur dont je parle, vous permettra de tenir face aux difficultés qui adviendront nécessairement.

 

QUESTION : Comment je peux gagner de confiance en soi ? Je me rends compte que ma timidité est un handicap et je perds même des opportunités à cause de cela. J’ai peur de prendre le devant des choses. (Samson)

RÉPONSE : Je vous comprends parfaitement, cher lecteur, et c’est même une problématique partagée par beaucoup de personnes aujourd’hui. Sachez que rien n’est perdu et que vous pourrez être la meilleure version de vous-même à condition que vous décidiez de prendre votre vie en main. Cela vous surprendra certainement mais il n’y a rien que l’on appelle confiance en soi. Il y a juste un renforcement ou une désinstallation de nos attitudes et de notre capacité à faire les choses, suite aux choix que nous opérons quotidiennement. Lorsque quelqu’un dit qu’il a peur de parler en public, en réalité cette personne fuit ou a toujours fuit le fait de parler en public et au fur et mesure qu’il refuse de s’exprimer en public, son incapacité à parler en public se renforce. Par contre, chaque fois qu’il acceptera de le faire malgré les moqueries des gens, il sera entrain de renforcer sa capacité  à parler en public. Maintenant pour renforcer votre en confiance en soi et tuer la timidité, faites tous les jours trois choses que vous détestez vraiment (faire des blagues en public, parler anglais devant les gens, refuser de manger après 20h , se réveiller à 4h pour aller courir… etc) . Lorsque vous faites tous les jours des choses que vous n’aimez pas ou qui vous causent de la gêne, vous serez entrain de renforcer votre capacité à faire d’autres choses et votre confiance, à affronter vos a priori. Comprenez que la confiance en soi est comme un muscle, si vous l’utilisez, il se renforce et vous devenez de jour en jour plus confiant. Par contre, si vous ne l’utilisez pas, il s’atrophie et vous conclurez que vous manquez de confiance en soi. Si vous avez la possibilité de vous faire aider par un coach en accompagnement, n’hésitez pas.

 

CONSEIL BONUS A TOUS: « Sortez de l’illusion des moyens »

La plupart des gens sont convaincus, que s’ils avaient tous les moyens ils seront des gens extraordinaires. Or personne n’est devenue extraordinaire rien qu’avec les moyens. C’est la force de vos rêves et objectifs qui font votre force. Rappelez-vous de cette parole de Winston Churchill qui dit : « Là où il y a la volonté, il y a un chemin »

 

 

Gandonou S. Marcellin est Coach, Auteur et Conférencier en Leadership et Développement et DG the H&C GROUP présent dans 10 pays.

[email protected] ou skype marcelling1

 

Picture : coach with his/her mentees

No votes yet.
Please wait...